Onomastique et Parenté dans l’Occident Médiéval

Onomastique et Parenté dans l’Occident Médiéval

Ed. K.S.B KEATS-ROHAN et C.SETTIPANI, Prosopographica et Genealogica, 2000

Si la généalogie fait souvent figure de parent pauvre dans les recherches liées au Moyen-Age, elle connaît un regain important ces derniers temps. Les avancées de l’informatique permettent désormais de traiter de grosses quantités de données, de faire des recoupements inédits, et de mettre en lumière en croisant les données de nouvelles problématiques : La Prosopographie (ou « étude des personnes« ) s’est développée rapidement, en redonnant toute son importance aux personnes, aux individus qui composent un milieu. Les bases de données qui se sont ainsi constituées ont remis en avant les notions de parenté, de liens, de généalogie, même pour des périodes où les sources sont rares, lacunaires et contestables.

          L’Onomastique, ou science des noms, l’étude des lignées anciennes, ont permis de démontrer certains aspects méconnus dans la succession des élites : la persistance des alliances entre les milieux dirigeants, la découverte de règles de transmissions des noms dans les familles, avant l’apparition des patronymes.

          Christian Settipani, historien médiéval, s’est fait connaître au cours de ces dernières années par l’audace de ses publications. Chacun de ses livres apporte donc des perspectives historiques nouvelles sur lesquelles se sont jetées les généalogistes (en adoptant le plus souvent des probabilités comme des faits établis) en mal de lien avec Charlemagne ou Ramsès II. Ses livres sont devenus presque introuvables sur le marché. Il convient bien entendu d’être très prudent avec les travaux de Christian Settipani, il y a beaucoup d’hypothèses de travail, amenées à être discutées, démenties ou confirmées. Il y a des lignées pour lesquelles des progrès importants ont été faits, même si aucune DFA (Descent From Antiquity), c’est à dire un lien prouvé entre un personnage de l’époque moderne et un autre de l’Antiquité), n’a encore été confirmé avec des preuves suffisantes. Lui et d’autres historiens, comme Katherine Keats-Rohan, historienne anglaise qui a beaucoup travaillé sur le Domesday Book, organisent des tables rondes où ils présentent leurs travaux.  Ils sont édités sous forme d’articles dans la collection Prosopographica et Genealogica.

         Onomastique et Parenté dans l’Occident Médiéval est le troisième volume de cette collection. On y trouve une profusion d’articles de fond, très pointus, souvent passionnants, illustrés par de nombreux arbres généalogiques, qui font le point sur l’identification d’un personnage,  sur les origines d’une famille comtale ancienne, sur la succession d’une autre, sur les cousins des Carolingiens germains, l’anthroponymie dans l’Irlande médiévale. La profusion des sources et des ouvrages cités permettra au lecteur d’accéder à une foule de documents peu connus du grand public. Les thèmes sont variés mais tous se rattachent à la transmission du prénom dans la période qui précède le Xème-XIIème siècle.  L’article de Katherine Keats-Rohan sur Poppa de Bayeux et sa famille intéressera particulièrement les Normands généalogistes qui ont réussi à passer la barrière généalogique du XVIème siècle

Voici la liste des articles qui sont publiés dans cet ouvrage que je vous recommande vivement.

Première session

Szabolcs de VAJAY,  Parlons encore d’Etiennette

Hubert GUILLOTEL, Une autre marche de Neustrie

Donald C.JACKSON, A Greco-Roman Onomastic Feud

K.S.B. KEATS-ROHAN,  ‘Bilichildis’ Problèmes et possibilités d’une étude de l’onomastique et de la parenté de la France du Nord-Ouest

Christian LAURANSON-ROSAZ, Abbon, Dalmas, Ithier et les autres… ou l’identification culturelle de la noblesse méridionale à travers ses noms à partir de l’exemple auvergnat [VIIIème-XIème siècle]

Jean-Noël MATHIEU, La Succession au comté de Roucy aux environs de l’an mil. les origines de l’archevêque de Reims Ebles (1021-1033)

Christian SETTIPANI, Les origines des comtes de Nevers : nouveaux documents

Thierry STASSER, L’épouse de Robert Ier  de Namur : essai d’identification

Deuxième session

Donald C.JACKSON, Cousins of the German Carolingians

K.S.B KEATS-ROHAN, Poppa ‘de Bayeux’ et sa famille

Edouard de SAINT-PHALLE, Comtes de Troyes et de Poitiers au IXème siècle : histoire d’un double échec

Jean-Noël MATHIEU, Recherches sur les origines de deux princesses du IXème siècle : la reine Guille de Bourgogne et l’impératrice Ingelberge

Christian SETTIPANI, L’apport de l’onomastique dans l’étude des généalogies carolingiennes

Hors Session

Edouard de SAINT-PHALLE, les Comtes de Gâtinais au Xème et XIème siècles

Christian SETTIPANI, les Vicomtes de Chateaudun et leurs alliés

Ralph W. MATHISEN, la base de données biographique pour l’Antiquité tardive

David. E. THORNTON, Names within names : Hagiophoric and Toponymic Anthroponomy in Early Medieval Ireland

Alan V. MURRAY, The Prosopography and Onomastics of the Francks in the Kingdom of Jerusalem, 1099-1187

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.